Tuesday, Nov. 8, 2016

Un nouveau dispositif d’énergie, le chauffe eau solaire

Un nouveau dispositif d’énergie, le chauffe eau solaire

Il s’agit d’un dispositif qui capte l’énergie solaire dans le but de fournir, en partie ou intégralement, de l’eau chaude sanitaire.

Le chauffe eau solaire, c’est quoi?

Ce type de procédé offre la possibilité de compléter les types de chauffage de l’eau utilisant d’autres sources énergétiques comme l’électricité, les énergies fossiles ou encore la biomasse. Il arrive que le chauffe-eau solaire remplace totalement les autres types de chauffage.
Partant du principe que l’énergie solaire est totalement renouvelable, le chauffe-eau solaire est un procédé parfaitement écologique car il permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre mais aussi de limiter la production de déchets nucléaires.
C’est pour cette raison que ce dispositif est fortement encouragé via des primes, une fiscalité avantageuse ou encore par le fait d’imposer l’installation dans les constructions neuves.

Les avantages du chauffe eau solaire

Comme dit précédemment, le chauffe-eau solaire est écologique car il utilise une énergie renouvelable. Il dispose d’un autre avantage, et pas des moindres : il est économique. En effet, en utilisant l’énergie solaire, le chauffe-eau solaire réduit considérablement votre facture d’électricité car de fait, vous utiliserez moins d’électricité. Aussi, il est important de savoir que son installation est très simple. Enfin, comme cité ci-dessus, le chauffe-eau solaire remplit toutes les conditions nécessaires au crédit d’impôt de 50 %. Cela signifie que l’Etat vous finance la moitié des frais du matériel. A noter également que le chauffe-eau solaire peut aussi conforter le système de chauffage central et couvrir une partie des besoins en chauffage d’une maison.

Comment installer un chauffe-eau solaire ?

Généralement, l’installation d’un chauffe-eau solaire nécessité 3 à 4 jours. Aussi, celle-ci se déroule en différentes étapes :
1. La pose des panneaux solaires
2. Le raccordement du ballon
3. Le passage des liaisons solaires
4. La mise en service

Différents types de chauffe-eau solaire

Comme pour tous les produits, le chauffe-eau solaire existe en plusieurs modèles :

Les chauffe-eau monoblocs

Il s’agit des chauffe-eau les plus simples. En effet, le ballon et le panneau solaire forment un seul « bloc ». Le plus souvent, le ballon est accroché en haut du panneau solaire. Ainsi, dans ce système, c’est l’eau chaude sanitaire qui circule dans les panneaux.
Cependant, il faut prendre en compte que l’aspect esthétique n’est pas au rendez-vous et il vaut mieux choisir ce type de chauffe-eau pour les pays chauds.

Les chauffe-eau à thermosiphon

Le principe du « thermosiphon » marche sur la particularité de l’eau chauffée.
Cela signifie que, en devenant plus légère que l’eau froide, l’eau chaude monte donc vers le ballon, remplace ainsi l’eau froide, qui, plus lourde, descend vers le bas et passe dans le panneau solaire. De cette manière la boucle est bouclée. Comme le chauffe-eau monobloc, le chauffe-eau à thermosiphon est réservé aux pays chauds.

Les chauffe-eau à circulation forcée

Avec ce système, le liquide circulant dans les panneaux solaires est un fluide qui résiste au gel. On peut associer ce système au principe au circuit de refroidissement des automobiles, on y mélange du Glycol (un alcool) antigel pour abaisser le point de solidification par le froid.
Etant donné que ce liquide est impropre à la consommation et ne doit pas être mélangé à l’eau chaude sanitaire, la chaleur est récupérée dans le ballon via un échangeur. On constate alors deux circuits : un circuit qui réchauffe le fluide dans les panneaux et un circuit qui transporte l’eau sanitaire aux robinets.

Les chauffe-eau à auto-vidange

Il s’agit d’une autre possibilité afin d’éviter le risque de gel. Cela consiste à vider les panneaux solaires durant les périodes où l’on ne les utilise pas.Avec ce système, le ballon se situe toujours plus bas que les panneaux solaires. Ainsi, dès lors que le soleil ne chauffe plus, la circulation entre les panneaux et le ballon est stoppée et le circuit se vidange automatiquement. Et lorsque le soleil refait surface, la circulation se remet en route.

Publié dans: Energie solaire

Partager cet article à vos amis

Vous pouvez aussi lire sur le même thème